La pratique

Eric Baret


Le départ de la pose se fait dans la méditation, observation pure et va mettre en relation unique les différents centres du corps subtil qui vibrent les uns avec les autres selon une orchestration spécifique à chaque pose: . Les différents points ou l’énergie va se stocker , s’épanouir ou se transférer vont devenir conscients. Chaque pose nécessite non pas une concentration , mais une attention propre à certains de ces points d’énergie. Lors du retour de la pose, les énergies accumulées vont pouvoir se libérer dans la verticalité est cette montée brulera nos schémas d’appropriation et de savoir.
Les différentes expériences sensorielles qui se révèlent lors de l’éveil des énergies sont des réactions au contact de la joie qui se dévoile.
Avant de pouvoir pratiquer les grandes poses, ces sceaux de la Conscience, on doit d’abord explorer la sensation corporelle avec des demi ou quarts de pose qui permettront, sans faire violence à nos limites corporelles ni créer trop d’inconfort, de découvrir des parties du corps particulièrement envahie par la personnalité.

 

Dans ces rencontres libres de tout traditionalisme, les prolongations variées d'éveil des énergies subtiles seront abordées, les exercices corporels n'étant qu'un prétexte pour ressentir la tranquillité. Cette purification, par la libre circulation des énergies, sacralise notre structure. Leur réintégration dans la verticalité trouve son expression dans tous les aspects de la vie.
Cette démarche ou le corps est finalement reconnu comme souffle de l'être, s'inscrit dans la ligne non-dualiste du sivaïsme tantrique cachemirien. Le pressentiment de notre non-limite doit être investigué mentalement et corporellement. Le yoga cachemirien n'est pas une démarche d'accomplissement mais de célébration. Dans ces extensions, la pratique résonne dans tous les étages de l'être et souligne ce qui nous empêche de vivre en harmonie avec l'écho de la liberté. 
L'exploration suit des modes particuliers différents pour chacun qui à leur tour s'incarnent dans toutes les facettes de la vie.

 

 

Qu'on évoque l'espace libre en son propre corps et dans toutes les directions à la fois. Alors pour qui jouis d'une pensée libre de dualité tout devient espace vide
Vijnana Bhairava Tantra

 

 

Jean Klein 

"...le souffle conduit le mouvement-concentrez votre attention sur l'expiration, elle se fait très lentement et très profondément jusqu'à l'apnée-vivez cette vacuité; puis suit l'inspiration active et rapide par l'ouverture  des côtes  résultant de la paix, l'air s'engouffre dans cet espace intérieur. Ne lâchez jamais la parfois abdominale, ressentez-la comme formée d'une peau tendue et qui résonne comme celle d'un tambourin.Réalisez la posture ne vous impliquez pas, ne vos identifiez pas avec ce que vous vivez comme une douleur, Eliminez tout état musculaire, tout état réactif, écoutez votre souffle ...

Rendez votre corps transparent - percevez cette transparence.

Le corps est un concept lorsque vous y pensez mais dans sa nature originelle c'est un percept, vous le percevez c'est u objet de sensation.Il est alors dans une totale vacuité, sans aucun état préhensif. Dans cette vacance soyez attentif  à l'espace non localisé dans lequel il glisse, à son silence , à son écoute ."